Accueil
Passer commande
Facebook F.A.Q. Liens Contact  
 
 
Recherchez sur le site

A LIRE: Code de provenance des objets

Tibet & Himalaya

Biographies de Maîtres & leurs amulettesAmulettes Tibétaines Aides à la Méditation Malas Tibétains Encens Antiquité et Divers Objets & armes rituelsMoulins à prières Rudraksha Cristal de roche:
Pendules et bijoux rituels
Dzi & Yeux magiques Shiva Lingam Turquoises Tibétaines Statues Bouddhistes Stupas & Reliquaires Thangkas Ventes au profit de
Sonam Norbu
Textes et articles divers

Thaïlande & Cambodge
Comment commander ?
Collection d'amulettes
Reliques Bouddhistes
Photos de voyages
Divination Tibétaine
 

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape 

english version
English version

Le Très Vénérable LP Suppah


Pour voir directement les amulettes de LP Suppah cliquez ici

LP Suppah
Le Très Vénérable LP Suppah du Wat Silsupharam était Le Grand Vénérable le plus âgé de Thaïlande, qui seul portait le titre honorifique de Grand Phra Mongkhön Wisut. Il était la seule personne au monde à pouvoir dire être moine Bouddhiste depuis plus de 100 ans!

Le Très Vénérable LP Suppah est né le 17 septembre 1894 dans la région de Sakhon Nakhon.
Il nous a quitté le 1er septembre 2013 a quelques jours de son 119ème anniversaire

A l'âge de 7 ans alors qu'il était en train de jouer avec des amis et de courir le long de la lisière de la forêt proche de son village, il vit un moine solitaire en train de méditer sous un grand arbre. Il s'approcha par curiosité et le moine lui dit alors "Petit garçon, un jour tu seras ordonné moine Bouddhiste, ce jour là vient me retrouver, nous nous rencontrerons de nouveau quand tu porteras une robe safran tout comme la mienne"

Deux ans plus tard, le père du jeune Suppah décida de le placer auprès du Vénérable Ajarn Suan qui était alors l'Abbé du temple de leur village. Il fut alors ordonné pour un an et au bout de ce temps Ajarn Suan l'amena avec lui à Ubon Ratchathani où il le laissa dans l'école du Vénérable LP Mahalaa au Wat Pra-Yaï. A son arrivée LP Mahalaa testa le savoir du jeune Suppah et fut surpris de trouver en ce jeune garçon de grandes capacités et déjà de bonnes bases de connaissances. Il fut alors décidé que les Maîtres du Wat Phra-Yaï donneraient des cours intensifs au jeune Suppah pour lui enseigner tout ce qu'ils pouvaient. A l'âge de 16 ans le jeune LP Suppah avait déjà maîtrisé tout les sujets enseignés dans ce Temple.

A ce moment le Vénérable LP Mahalaa demanda au jeune Suppah quel sujet d'étude il désirai approfondir : la philosophie ou la pratique de la méditation. Le jeune Suppah répondit sans hésiter qu'il désirai devenir un Maître en méditation plutôt qu'un lettré. Il fut alors décidé de l'envoyer dans la région de Nakhon Panom pour qu'il y rencontre Phrakru See Tad,
le Vénérable alors en charge de la construction du Cheddi de Phratat Tah Uthen qui abrite désormais de nombreuses reliques des Arahant du passé.


Le Vénérable Phrakru See Tad

Quand le jeune Suppah arriva sur place et fut présenté à Phrakru See Tad, celui-ci lui dit :
"Le temps est enfin venu de nous retrouver jeune novice!
Te rappel-tu de moi? D'où viens-tu et que veux-tu de moi?"

Phrakru See Tad était le moine que LP Suppah avait rencontré sous un arbre 9 ans plus tôt!

Le jeune Suppah dit alors "Maître, je suis venu vous rendre hommage et aimerai apprendre de vous la méditation car vous êtes un enseignant célèbre dans ce domaine"

Après avoir discuté avec le jeune Suppah et vérifié que ses connaissances dans les autres domaines du Dharma étaient complètes, le Vénérable Phrakru See Tad accepta avec plaisir de former un disciple d'une telle valeur et commença à lui enseigner la méditation.

Quand LP Suppah atteint l'âge de 21 ans, Phrakru See Tad le mena au Laos dans les grottes de Phookao Kwaï où de nombreux Maîtres célèbres se rassemblaient alors pour discuter du Dharma, et là il lui donna l'ordination complète et le nom de moine qu'il porte encore à ce jour : LP Suppah Gantasilo

LP Suppah
Image rare de LP Suppah dans sa jeunesse

Après quelques années de pratique et d'étude auprès du Vénérable Phrakru See Tad, le jeune LP Suppah décida en 1920 de partir en retraite Tudong. Au moment de faire ses adieux à son Maître, celui-ci lui dit "Toi mon disciple bien aimé, Dirige-toi vers la province de Chainat, là tu pourras rencontrer un Maître expert en méditation et qui possède les 8 sagesses et de puissants pouvoirs. Son nom est LP Suk Ketsaro (Phra Wimonkunakorn), il est l'Abbé du Wat Pak Klong Makanthao"


Le Très Vénérable LP Suk Gesaroh (1847-1923)

Après quelques mois de retraite Tudong solitaire dans la jungle, LP Suppah se rendit au Wat Pak Klong comme le lui avait ordonné son Maître, et y devint le disciple proche du Très Vénérable LP Suk. Le jeune LP Suppah étudia assidûment les sciences occultes à partir de la bibliothèque de livres anciens du Wat Pak Klong, fut très attentif aux enseignements de LP Suk et posait de nombreuses questions quand il avait un doute sur un sujet ardu.

Le Très Vénérable LP Suk était très satisfait de ce disciple si sérieux et lui recommanda de toujours observer ses préceptes strictement car sans une bonne observation des règles monastique toutes ces études ne lui apporteraient aucun pouvoir ni aucun bénéfice pour ses disciples.

Le jeune LP Suppah résida durant 3 ans au Wat Pak Klong, ce fut à ses yeux la période la plus riche de sa vie car durant ce temps il appris de nombreuses choses précieuses auprès du Maître hors norme qu'était LP Suk Ketsaro.

Etant le disciple le plus proche du Très Vénérable LP Suk, le jeune Suppah s'occupait pour lui de nombreuses petites tâches quotidiennes, comme par exemple de lui préparer son mélange à mâcher de noix d'arec et de feuilles de bétel. Un bon nombre de visiteurs venu voir LP Suk lui demandait de leur donner une boulette de bétel mâchée
(ndt : En Thaïlande une telle boulette de bétel est considérée comme un puissant talisman si elle a été mâchée par un Grand Maître réalisé).

Dans ce cas LP Suk recrachait un peu de bétel dans sa main, et le donnait à ses visiteurs après avoir récité une bénédiction et soufflé sur la boulette. Au début, le jeune Suppah pensa qu'il s'agissait de simple bétel sans aucun pouvoir spécial (rappelons-nous que c'était lui qui préparait les ingrédients et savait donc fort bien que ces boulettes étaient faites de bétel ordinaire).

Mais un jour à sa grande surprise il fut le témoin d'une chose étrange : il vit un visiteur recevoir une de ces boulettes de bétel mâché, puis la faire tomber au sol par maladresse, et en touchant le sol la boulette fit un bruit similaire à celui d'une grosse pierre!
Il demanda alors à pouvoir voir cette boulette de bétel mâché de plus près et constata avec surprise que celle-ci était dure comme de la pierre!

Après avoir posé la question au Très Vénérable LP Suk, celui ci lui révéla qu'il connaissait une incantation secrète qui transformait le simple bétel mâché en un talisman protecteur très puissant. Le jeune LP Suppah appris cette incantation de son Maître et la pratique encore, mais les boulettes de bétel qu'il produit ne sont dures qu'à l'extérieur et conservent un centre mou car d'après ses dires ses pouvoirs et mérites ne sont pas aussi grands que ceux du Très Vénérable LP Suk. Auprès de LP Suk le Très Vénérable Lp Suppah appris également une autre incatation qui lui donne le pouvoir de faire pénétrer les feuilles d'or dans le corps de ses disciples quand il l'applique sur leur front.


Rare photographie ancienne de LP Suppah

En 1923, après la mort du Très Vénérable LP Suk, le jeune LP Suppah décida de vivre la vie d'un moine errant et durant de nombreuses années il voyagea tant en Thaïlande que dans les pays voisins (Malaisie, Laos, Cambodge, Vietnam), il se rendit aussi en Chine et même jusqu'en Europe et visita Paris en 1929!

Au cour de ses voyages en Thaïlande il devint le disciple de nombreux Maîtres, dont les plus fameux sont :

- Le Très Vénérable LP Doem du Wat Nongpho (Nakhon Sawan)
- Le Vénérable LP Jard Tangkasaro du Wat Bang Krabao (Prachin Buri)
- Le Très Vénérable LP Tob du Wat Chodan (Petchaboon)
- Le Très Vénérable LP Djong du Wat Natan Nok (Ayuthaya)


LP Djong
Le Très Vénérable LP Djong (1872-1965)

LP Doem
Le Très Vénérable LP Doem (1860-1951)

C'est également au cour de ces voyages que LP Suppah put parfaire ses connaissances ésotériques et entre autres compléter les enseignements reçu du Très Vénérable LP Suk au sujet des amulettes araignées MaengMoon Riak Sap et de l'art de la transmutation sacrée .

Une anecdote célèbre concerne la rencontre que LP Suppah a fait dans le village de Barn Karb Dee où il vit une grande maison pleine d'objets de valeur mais apparemment abandonnée, avec toutes ses portes et fenêtres ouvertes. Voyant cela LP Suppah fut surpris et s'arrêta, il rencontra alors le propriétaire de cette maison, un vieux millionnaire de plus de 70 ans très aimable et accueillant, qui offrit de l'eau à LP Suppah avant de l'inviter à manger à sa table et à discuter du Dharma avec lui. Au cour du repas LP Suppah ne put s'empêcher de mentionner sa surprise de voir autant de richesses laissées ainsi sans protection à la portée des voleurs. Le vieil homme se mit à rire et révéla son secret à LP Suppah : il possédait une statue sacrée de crocodile Jorakhei Arkhom qui le mettait à l'abri de tout vol. LP Suppah fut très intéressé et demanda à voir la statue, le vieil homme la lui montra volontiers et lui offrit ensuite un manuscrit ancien détaillant les étapes de la fabrication de ces statues.
LP Suppah devint ainsi le seul Maître ayant connaissance de ces rituels secrets.


Le fameux crocodile Jorakhei Arkhom du vieux millionnaire a été offert bien des années plus tard par ses descendants à LP Suppah et est depuis exposé au Wat Silsuparam


Il fut souvent proposé à LP Suppah de s'établir dans un Temple et d'en prendre la responsabilité, mais celui-ci préférait rester un moine libre d'aller et venir à sa guise, même si souvent à cette époque il a participé de ses mains à la construction de Temples.

Au cour de ses voyages dans le sud de la Thaïlande LP Suppah se prit à apprécier le climat des îles et s'installa comme ermite sur l'île de Ko Sirae. Le propriétaire du terrain où il s'était installé ayant été favorablement impressionné par la pratique solitaire de LP Suppah, il lui fit don du terrain en lui demandant de bien vouloir y construire un Temple. Ainsi est né le premier Temple de cette île, dont la construction fut émaillée de nombreuses difficultés matérielles qui ne furent finalement vaincues au bout de 6 ans qu'avec l'aide bénévole des pêcheurs de l'île et le soutient du couple Royal Thaï.


Le Yant de "protection universelle" par LP Suppah


En 1979, alors âgé de 84 ans et d'une santé désormais précaire, Le Très Vénérable LP Suppah décida de s'établir sur l'île de Phuket. Un disciple fit cadeau à LP Suppah d'un grand terrain où celui ci construisit (encore une fois de ses mains!) tout d'abord quelques maisons pour accueillir des moines, puis un Temple, et au cours des décennies est né le grand monastère actuel : Wat Silsuparam


Maquette et dessins des projets en cours au Wat Silsuparam : un Temple bâtit sur l'eau qui sera inauguré le 17 septembre 2009 pour les 115 ans de LP Suppah et un grand jardin de méditation.


La construction du "temple sur l'eau" est déjà bien avancée lors de ma visite en février 2009


Les fresques à l'intérieur sont en cours et seront clairement de toute beauté...


Le grand Bouddha de ce Temple ne sera révélé que le 17 septembre 2009, en présence de nombreux Maître et de la Reine de Thaïlande


Les boules Look Nimit du Wat Silsupharam


Au Wat Silsupharam: Statue de Mae Thorani, la déesse de la terre


Au Wat Silsupharam: Curieux Autel extérieur dédié entre autres aux ermites Lersi


Au Wat Silsupharam: Autel extérieur dédié aux Khuman Thong


L'intérieur du grand Hall de méditation du Wat Silpsupharam


De très nombreux fidèles font tout comme je l'ai fait le voyage à Phuket spécialement pour venir rendre hommage à LP Suppah, ces montagnes d'offrandes en sont la preuve!


Publicité pour une nouvelle série d'amulettes par LP Suppah


L'arche d'entrée du Wat Silsupharam


La voiture du Wat Silsupharam, cadeau de disciples de Singapour!


Le prince héritier de la famille royale Thaï rendant hommage à LP Suppah

LP Suppah
Le Très Vénérable LP Suppah lors de ma visite en février 2009


LP Suppah distribuant des amulettes après un sermon


LP Suppah bénissant une amulette pour des célébrités Thaï


Dans les collections du Wat Silsupharam :
un très grand Phra Somdej en pierre-relique Phratat et un extraordinaire Lek Laï


Dans les collections du Wat Silsupharam:
un bel oeil des Nâgas et un Lek Laï


Dans les collections du Wat Silsupharam :
Un Lek Laï, des billes de méditation dorées et des billes Look Geow


Dans les collections du Wat Silsupharam :
Nombreuses reliques du Bouddha et de divers grands Maîtres



Curieuses photographies montrant une grande lumière sortant du Cheddi du Wat Silsupharam (la lumière était invisible au moment de la photo, on remarque d'ailleurs que sur la seconde photo les personnes présentes regardent et photographient autre chose!)


Le même monument en plein jour


De très nombreuses orbes autour d'une table d'offrandes


Lors d'un rituel au Wat Silsupharam une entité est apparue au dessus du feu où les offrandes étaient brûlées (bon, ok, les photos ne sont pas très claires, mais elles sont exposées dans le Temple...)


Votre websmaster avec le Vénérable Phra Ajarn Wicha, disciple de LP Suppah.
C'est lui qui réalise de ses mains les boules de méditation qui seront ensuite bénies et "chargées" par LP Suppah.


Quelques boules de méditation en train de sécher (elles ressemblent assez à des Dorodango)


Un disciple de Phra Ajarn Wicha en train de rouler des billes Look Aum Thong qui seront distribuées aux visiteurs pour les 115 ans de LP Suppah


Pour voir les amulettes de LP Suppah cliquez ici

 
 
Top of page