Accueil
Passer commande
Facebook F.A.Q. Liens Contact  
 
 
Recherchez sur le site

A LIRE: Code de provenance des objets

Tibet & Himalaya

Biographies de Maîtres & leurs amulettesAmulettes Tibétaines Aides à la Méditation Malas Tibétains Encens Antiquité et Divers Objets & armes rituelsMoulins à prières Rudraksha Cristal de roche:
Pendules et bijoux rituels
Dzi & Yeux magiques Shiva Lingam Turquoises Tibétaines Statues Bouddhistes Stupas & Reliquaires Thangkas Ventes au profit de
Sonam Norbu
Textes et articles divers

Thaïlande & Cambodge
Comment commander ?
Collection d'amulettes
Reliques Bouddhistes
Photos de voyages
Divination Tibétaine
 

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape 

english version
English version

Phra Siwali


Pour voir directement les amulettes Phra Siwali cliquez ici


Les Saints Ermites de la tradition des moines de forêt sont appelés Phra Siwali (Pra Siwalee).
On prête aux plus expérimentés de ces moines toutes sortes de pouvoirs magiques et les amulettes qui les représentent sont assez nombreuses et recherchées.

ajarn chah
Le Très Vénérable Phra Ajarn Chah (1918-1992)

L'un des Maîtres contemporains les plus célèbres de cette tradition est le Très Vénérable
Phra Ajarn Chah du Wat Nong Pah Pong (sur le site web de ce Temple une biographie détaillée de ce Maitre, en anglais). Il est à noter que le Très Vénérable Phra Ajarn Chah se moquait bien des histoires de "pouvoirs magiques" et n'a jamais fabriqué aucune amulette.

Une anecdote assez célèbre raconte qu'un jour un disciple de Phra Ajarn Chah est venu lui demander une amulette pour se protéger contre les balles car il partait à l'armée. Après avoir tout d'abord refusé en lui disant qu'il ne faisait vraiment aucune amulette et ne croyait pas à ce genre d'histoire, devant l'insistance de son disciple, Phra Ajarn Chah finit par lui dire de prendre le gros Bouddha en bronze qui se trouvait dans le Temple et de se cacher derrière si on lui tirai dessus. PROTECTION ASSUREE aurait dit Phra Ajarn Chah avant de se mettre à rire.

ajarn fan
Le Très Vénérable Phra Ajarn Fan Ajaro (1899-1977) du Wat Pa Udomsompom


Phra Ajarn Fan en compagnie du Très Vénérable LP Kao Analayo

Autre Maître célèbre de la traditon des moines de forêt, le Très vénérable Phra Ajarn Fan a quand à lui réalisé un certain nombre d'amulettes qui sont de nos jours très recherchées par les collectionneurs pour leurs incroyables pouvoirs protecteurs.


Médaille bénie par Phra Ajarn Fan, au dos on voit les attributs des Ermites Phra Siwali :
bol, théière et parasol...


Reliques Phratat découvertes après la crémation de Phra Ajarn Fan

Lp Kao
Autre moine célèbre dans la tradition des moines de forêt :
Le Très Vénérable LP Kao Analayo (1888-1983)


LP Kao analayo était un Maitre de méditation et un disciple de la lignée du Très Vénérable
LP Mun Buridhatta. Avant de devenir moine son nom était Khao Korratha. Il est né dans une famille de paysans le 28 décembre 1888 dans le village de Ban Bo Cha Nang dans la province de Ubon Ratchathani. Dans sa jeunesse il a étudié au Wat Bo Cha Nang jusqu'a savoir lire et écrire. Il s'est marié et a eu 7 enfants.


En 1919 il eu des soucis avec sa famille et décida de devenir moine au Wat Bo Cha Nang.
Il étudia alors le Pali et pratiqua la méditation solitaire de manière intensive.
En 1933, désirant bénéficier des conseils d'un Maître renommé, il se rendit dans le nord de la Thaïlande et y rencontra le Très Vénérable LP Mun Buridhatta. Il fut admis dans le groupe de ses disciples et deumeura avec eux à méditer dans la jungle durant de nombreuses années, puis en 1945 il retourna au Wat Bo Cha Nang.

En 1958 il parti pour s'établir au Wat Tham Klong (Udhon Thani), un monastère de forêt très reculé et primitif. Il en devint l'Abbé et le resta jusqu'a sa mort à l'âge de 95 ans en 1983.

lp kao
LP Kao Analayo à la fin des années 50

maison
La maison de bois de LP Kao à son arrivée au Wat Tham Klong

intérieur
L'intérieur de la maison de LP Kao


Les maisons des moines sont de nos jours encore très similaires à celle que LP Kao a connu dans les années 50


La cuisine collective des moines du Wat Tham Klong est elle aussi "rustique"


Le mausolé de marbre blanc où sont conservées les reliques de LP Kao
Je me demande bien ce que LP Kao aurai pensé d'un tel monument alors même que les moines du Wat Tham Klong vivent dans des conditions plus que précaires.

reliques
Les reliques du corps de LP Kao (os et cheveux)


Dans ces quatres petites vitrines sont exposés l'intégralité des objets qui appartenaient à
LP Kao au moment de sa mort (y compris son dentier, ses sandales, une bobine de fil pour réparer sa tenue de moine et un pot émaillé pour faire pipi).

C'est vraiment impressionnant de voir un tel détachement
et le peu de choses qu'il possédait après presque 100 ans sur terre.

Et vous, combien de vitrines vous faudrait il?


Votre webmaster dans la grotte-temple du Wat Tham Klong


Photo prise dans le mausolé de LP Kao...incompréhensible...
car ce que j'ai voulu prendre en photo c'est un panneau informatif!


Une antique pierre sculptée d'un Phra Siwali est exposée dans le Temple.
Les fidèles font une petite prière avant de poser une question et d'essayer de la soulever à bout de bras : si la réponse est oui ils y arrivent, sinon la pierre est impossible à soulever!

lp mun
Le Très Vénérable Ajarn Mun (1870-1949)

Une biographie complète du Très Vénérable Ajarn Mun est disponible ici (en anglais)

grotte
L'une des petites grottes où Ajarn Mun a médité durant ses voyages dans la jungle

reliques
Après la crémation du Très Vénérable LP Mun, des cristaux-reliques translucides ont été découverts dans les cendres, signe infaillible de sa haute réalisation spirituelle


C'est dans cet humble monument que les reliques de LP Mun sont conservées.


Le Très Vénérable LP Kui dans les années 80, sur cette photo il porte les attributs d'un
Phra Siwali (canne, parasol, bouilloire...)

phra siwali
Le Vénérable Phra Banyat Rodtoom est le seul moine que je connaisse qui fabrique des amulettes à l'éffigie de cet aspect rare de Phra Siwali
(le Bouddha en retraite dans la forêt, portant un bol de miel!)


Par extension certains types de pierres sacrées provenant de grottes où séjournent parfois ces moines sont également appelées Phra Siwali.

Phra Siwali stone
Cette pierre Phra Siwali est exposée chez ma marchande de minéraux sacrés. Cette dame me certifie avoir cette pierre depuis environ 25 ans et l'avoir vue grandir au cour des années. Au début la pierre faisait environ la taile d'un noyau d'avocat, elle pèse maintenant plusieurs kilo et fait la taille d'un gros melon, elle a d'ailleur pris la forme de son présentoir au cour de sa croissance! Pour obtenir une telle croissance, il convient d'être très sérieux dans sa pratique du Dharma, d'avoir foi dans les Ermites Phra Siwali et d'arroser chaque jour la pierre avant de la recouvrir d'un tissu.


Statues Phra Siwali au Temple du Vénérable LP Sao

Au gré de mes lectures sur internet j'ai découvert un fort bon site francophone sur la tradition des moines de forêt, je les ai contacté en leur demandant la permission de mettre un lien vers leur site à partir de cette page en les félicitant de la qualité de leur travail de traduction sur cette tradition, voici leur réponse (sans commentaire):

Nous vous remercions pour l'intérêt porté à notre site, ainsi que pour cette demande d'autorisation préalable. Nous sommes cependant au regret de vous dire que nous ne pouvons souscrire à votre demande. En voici la raison : la « Tradition de la Forêt » de Thaïlande n'a jamais cautionné la croyance dans le pouvoir supposé des amulettes et autres colifichets religieux. Bien au contraire, l'Ordre Dhammayut, branche du bouddhisme thaïlandais à laquelle est rattachée la Tradition de la Forêt, s'est constituée, au début du XIXem siècle, pour lutter contre les dérives du bouddhisme thailandais de l'époque.
La Tradition de la Forêt entend s'opposer à toutes dérives magiques et superstitieuses d'un
« néo-bouddhisme » dévoyé de l'enseignement originel.

Nous vous joignons les premières pages de « Manuel pour l'Humanité » de Buddhadasa Bhikkhu (dont vous pourrez trouver l'intégralité sur notre site), afin que vous puissiez lire ce que Buddhadasa (maître reconnu du renouveau bouddhiste en Thaïlande) dit de ces croyances superstitieuses.

Comprenez bien qu'inviter les visiteurs de votre site à venir approfondir leur connaissance des enseignements des Maîtres de la Forêts serait les inciter à se détourner de votre activité commerciale.

Nous ne sommes pas sans connaître l'énorme business existant, en Thaïlande, autour des amulettes et autres objets de superstition ; veuillez croire que nous le déplorons.


Pour voir les amulettes Phra Siwali cliquez ici


 
 
Top of page