Accueil
Passer commande
Facebook F.A.Q. Liens Contact  
 
 
Recherchez sur le site

A LIRE: Code de provenance des objets

Tibet & Himalaya

Biographies de Maîtres & leurs amulettesAmulettes Tibétaines Aides à la Méditation Malas Tibétains Encens Antiquité et Divers Objets & armes rituelsMoulins à prières Rudraksha Cristal de roche:
Pendules et bijoux rituels
Dzi & Yeux magiques Shiva Lingam Turquoises Tibétaines Statues Bouddhistes Stupas & Reliquaires Thangkas Ventes au profit de
Sonam Norbu
Textes et articles divers

Thaïlande & Cambodge
Comment commander ?
Collection d'amulettes
Reliques Bouddhistes
Photos de voyages
Divination Tibétaine
 

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape 

english version
English version

Le rituel Bouddhiste de libération des animaux

zopa rinpoché
Le Vénérable Zopa Rinpoché en train de libérer des poissons


Lama Zopa Rinpoché bénissant des animaux dans son sanctuaire au Népal  

La pratique de la libération des animaux est souvent effectuée par le Moine en charge du «jardin de Libération» des Temples Soto-Zen. Les Temples Théravada ont aussi souvent un bassin ou un étang prévu pour y relacher des poissons et tortues et où on peut etre certain que ils ne seront pas dérangés.

C’est une pratique qui remonte aux origines du Bouddhisme et a été ajoutée au pratiques Soto-Zen il y a de nombreux siècles.

L’origine de cette pratique semble venir de Chine où de pieux pratiquant achetaient des animaux au marché (poissons, tortues, oiseaux) , ces animaux ayant été capturés dans la Nature et étant destiné à servir de nourriture. Ils apportaient ces animaux au Temple où un moine leur donnait les refuges et quelques enseignements avant de les relacher.

moine bénissant
Moine bénissant des poissons avant de les relacher

Les paysans pauvres se livraient à la même pratique, à la différence que dans leur cas ils ramassaient des alevins et têtards dans des mares en cours d’assèchement, les sauvant ainsi d’une mort certaine, puis ils les gardaient dans de grandes jarres, les nourrissaient et une fois que ces animaux étaient grand et forts, ils faisaient venir un moine pour les bénir avant de les relacher.

 

Les "bassins à tortue Sacrées" de certains Temples sont une vraie honte, sales, surpeuplés et servent seulement d'excuse pour vendre de la nourriture à tortues aux fidèles. A éviter donc...

vendeur animaux
A éviter absolument aussi, les vendeurs d'oiseaux devant les Temples. Ces personnes capturent de pauvres oiseaux pour vous les revendre en vous disant que vous obtenez du "bon Karma", alors que en fait en achetant leurs oiseaux vous ne faite que les encourager à aller en capturer d'autres.

Ces vendeurs n'en on rien à foutre de leurs oiseaux et les laissent en plein soleil, enfermés à 15 ou 20 dans une cage cubique de 15cm de coté, sans eau ni nouriture, à tel point que parfois quand un nigaud de touriste achète les oiseaux pour les relacher, quand il ouvre la cage un ou deux oiseaux tombent raides mort par terre, ce qui fait bien rire le vendeur!

De plus sur la photo en exemple, le prix indiqué sur la pancarte en anglais est de 90 baht, alors qu'un Thailandai ne payerai que 20 baht...


Vous voulez rendre service aux oiseaux? Ne les achetez pas, achetez des graineset distribuez les. Et si vous en avez l'occasion et le courage, allez comme je le fait parfois ouvrir les cages de ces vendeurs dans leur dos pendant qu'ils sont partis boire une bière et acheter des billets de loterie avec l'argent gagné! Par exemple la cage en photo ci-dessus était abandonnée sur le béton en plein soleil, j'ai eu vite fait de l'ouvrir malgré le cadenas et une douzaine de témoins! Le bon Karma parfois, il faut prendre des risques et courir vite pour le mériter!

Exemple de marché aux animaux à coté du Wat Rakhang (Bangkok). Tout ces animaux sont entassés dans des cages et cuvettes minuscules, sans nourriture, pour etre vendus aux fidèles qui les relacherons, puis les vendeurs s'empresseront d'aller les rattraper pour les revendre (croyez moi je les ai observé, les pauvres betes sont trop faibles pour fuir et les vendeurs n'attendent meme pas que vous soyez parti!!!) Ceci est une véritable HONTE et je ne comprend pas que le les Vénérables en charge des Temples tolèrent ces pratiques. Il est à noter que quand j'ai filmé ce marché les vendeurs étaient très mécontents et m'insultaient copieusement quand ils me remarquaient.

La tradition d’origine précise qu’il ne faut en aucun cas relacher d’animaux capturés dans le but d’être vendu pour être relachés et qu’il ne faut pas non plus utiliser d’animaux domestiques car ceux-ci ne peuvent survivre seuls dans la nature.

Cette petite cérémonie était autrefois faite seulement par les moines, mais la version qui est ici proposée peut être pratiquée par un Bouddhiste Laïc, que ce soit pour lui-même ou pour le compte d’une autre personne.


On peut utiliser le texte qui suit en relachant par exemple des poissons de rivière pris chez un poissonnier, ou des vifs pour la pêche, ou encore des poissons de mer ou des mollusques si ceux-ci sont encore en bonne forme et que l'on vit en bord de mer. On peut aussi réciter ce texte avant d’apporter un oiseau blessé dans un refuge de la LPO.


Ce type de texte n’est par contre pas vraiment adapté aux «libérations d’animaux» effectuées en entrant par effraction dans un élevage, un zoo ou un laboratoire (même si à titre personnel je soutient la philosophie des actions de l’ALF)

Il convient de bien s'assurer que l'on relâche les animaux dans un endroit adapté, ne pas lâcher de poissons de mer dans une rivière, ou des milliers d'alevins dans une mare minuscule déja peuplée de grosses carpes (dans ce cas c'est une offrande de nourriture aux carpes AHAHA)

Kalou rinpoché
Le Très Vénérable Kalou Rinpoché (1904-1989) était un grand défenseur et ami des animaux. Il nourrissait souvent meme des insectes avec des substances consacrées mélangées de nourriture, en faisant des voeux pour les voir renaitre sous forme humaine.

ramana maharshi
Le Très Vénérable Bhagavan Sri Ramana Maharshi (1879-1950). Suite à une expérience mystique vécue à 16 ans, il devint hermite, vivant seul dans une grotte et mendiant sa nourriture.
Il ne cherchai pas à enseigner quoique ce soit mais devint petit à petit le Maitre spirituel de milliers de disciples car ceux-ci vivaient en sa présence des expériences spirituelles hors du commun. Une des seules choses sur laquelle Sri Ramana Maharshi insistai était de ne pas nuire aux êtres et demandai à ses disciples de devenir végétariens.


Rare vidéo montrant  Sri Ramana Maharshi à la fin de sa vie et présentant sa vie et son enseignement

Ayang Rinpoché
Photographie miraculeuse prise en 1985, montrant le Vénérable KC Ayang Rinpoché en train de bénir des biches à Kyoto. Ayang Rinpoché avait demandé à etre pris en photo à ce moment et avait dit au photographe qu'il aurait une surprise au dévellopement... (source)

 

Le Rituel de Libération des animaux

(Texte adapté à partir de pratiques traditionnelles Soto-Zen par Kunzang Namdjial)

Utilisez vôtre Autel ou installez une table à l’endroit ou vous faite la cérémonie, faite une offrande d’encens et récitez 3 fois en vous prosternant :

Je rend hommage au Bouddha Sakyamouni, Maître des enseignements qui dans son immense compassion à pitié de tout les êtres sensibles.

Ensuite récitez ce qui suit :

Regardant le Bouddha avec respect, je rend hommage aux trois joyaux dans les dix directions.
Je prie que sa réalisation de l’Eveil et sa grande compassion nous protège de tout mal.
Voici des créatures qui ont été à la porte de la Mort, prises au piège dans des filets.
Pour leur plus grand bien, moi (dire votre nom) le disciple du Bouddha, faisant ici un acte de Boddhisatva et ressentant dans mon cœur la pitié et la compassion, je fait l’action de les relâcher et souhaite que cette action leur permettent d’avoir une vie plus longue.  En relâchant leur corps, je souhaite qu’elles puissent avoir la liberté de faire ce qui leur plait et obtiennent le bonheur et ses causes. En conséquence, comme il est écrit dans les textes du Mahayana, je leur confère ici les refuges.


Cela devrai leur permettre d’accumuler à partir de ce jour le Karma positif pour obtenir une renaissance humaine, mais étant donné que ces créatures sont nées avec des sens grossiers et sans intelligence pour pouvoir comprendre les enseignements sublimes  du Bouddha, elles n’ont jusqu'à ce jours fait qu’accumuler du mauvais Karma qui avais donné comme fruit leur capture. Je déclare maintenant que leur mauvais Karma accumulé n’est plus, et souhaite que les Bouddha et Boddhisattva fassent en sorte dans leur grande compassion que ces créatures obtiennent à leur prochaine incarnation un corps humain et une intelligence leur permettant de pratiquer le Dharma et d’atteindre l’Eveil.

Puis expliquez aux animaux ce qui suit :

Oh, vous êtres sensibles, qui depuis le début des temps n’avez pas réussi à entendre la voix des Trois Joyaux et à comprendre comment prendre refuge. Pour cette raison, d’une vie à l’autre vous tournez sans fin dans la roue des existences et avez finit aujourd’huit par vous retrouver dans cet état pitoyable. Vous êtes maintenant dans le corps d’un animal prisonnier, tel est le fruit de vos actes passés.

Pour votre bénéfice, j’ai invoqué les Trois Joyaux de votre état et ai prié pour que vous vous voyez accorder l’aide merveilleuse et invisible des Trois Joyaux et que cette aide vous ouvre le cœur et l’esprit et vous permettent de comprendre et de pratiquer le Dharma dans l’état infortuné qui est le votre et que ainsi le Karma généré vous fasse obtenir une libération rapide.

Je vais maintenant vous transmettre l’enseignement Sacré du Dharma profond du corps composé des trois Joyaux.
Les Trois Joyaux sont nommés Bouddha, ce qui signifie Eveil, Dharma ce qui signifie l’Enseignement et Sangha ce qui signifie l’harmonie de ceux qui sont assemblés et n’ont qu’un esprit.
Ces trois sont un seul, cet unique est les trois.
Ils ne forment pas une hiérarchie, ne sont pas rangés dans un ordre précis et ne sont pas séparés les uns  des autres.
Nous appelons ceci le Joyaux de la vision profonde.
Ce qui fait parti du monde et cependant transcende le monde, ceci est très sublime et précieux et est appelé  un Joyaux.
Quand les êtres sensibles comprennent  que le Bouddha, le Dharma et la Sangha sont des Joyaux, alors il leur est impossible de ne pas prendre refuge en eux.
C’est pourquoi nous les appelons les Trois Joyaux.

Même si ceci est compliqué pour vous, votre pure nature de Bouddha doit le comprendre car elle n’est jamais loin de vous et est toujours présente.
Vous devez avoir foie en elle et prendre refuge en elle.
Hommage à ceux qui prennent refuge !

 

Ensuite donnez les Trois refuges, en les répétant 3 fois :

Je prend refuge dans le Bouddha
Je prend refuge dans le Dharma
Je prend refuge dans la Sangha

Puis dire :
A partir de cet instant, faite du Bouddha votre protecteur et votre Maître et ne suivez plus les voies de Mara. Que les Trois joyaux vous protègent et vous guident.

 

Offrez de nouveau de l’encens et récitez :

Vous qui êtes des êtres sensibles, car vous n’avez prêté aucune attention à votre Karma, prenez conscience du fait que vous êtes tombé dans un état d’existence inférieur.
Prenant conscience de ceci et pour votre propre bien, tournez vous vers les trois Joyaux et exposant vos erreurs implorer les trois Joyaux de vous pardonner et repentez vous.
Je prie que le Karma généré par vos erreur soit en cet instant dissipé et que vous puissiez renaître dans un paradis où vous serez près d’un Bouddha pour recevoir son enseignement et progresser vers l’Eveil ultime.

En tant qu’animal, repentez vous de vos erreurs avec votre cœur et avec votre esprit.
Depuis le début des temps vous n’avez pas eu conscience de votre nature profonde et avez errés et souffert sans fin au cours de différentes incarnations dans la roue des existences.
Dans votre esprit vous avez manqué de sagesse, et dans la vie vous vous êtes associé à de mauvaises personnes, vous n’avez pensé qu’à vous même et avez ainsi crée beaucoup de  Karma négatif en tuant, volant et mentant, en rendant d’autres misérables, en proférant des menaces et en faisant le mal autour de vous de diverses manières.
Vous avez peut-être même commis les pires actes négatifs, tel faire couler le sang d’un Bouddha, rompu l’harmonie de la Sangha, tué un Arahat, votre Maitre ou encore votre père et votre mère. Vous avez peut-être déformé l’enseignement du Bouddha pour votre bénéfice et répandu de fausses vues, ou encore volé la Sangha!

Vous avez peut-être rompu vos vœux en prétendant être l’auteur des actes positifs fait par d’autres, volé en utilisant de faux poids et mesures, fait croire des mensonges en usant de diverses méthodes malhonnêtes. Votre esprit est devenu confus car vous vous êtes laissé aller à consommer de l’alcool et des drogues et commis encore de nombreuses autres erreurs.

Peut-être avez vous été violent sans raison envers les êtres et avez vous trop mangé et trop but et avez vous ressenti la haine et la colère, vous faisant de nombreux ennemis.

Vous avez fait tout ceci de nombreuses fois, et cela vous à fait tourner et souffrir sans fin dans la roue des existences. Maintenant, vous voilà incarnés dans le corps d’un animal, passant de souffrance en souffrance sans jamais connaître la paix.
A partir de cet instant, après que vous ayez reçu ces enseignements du Dharma du Bouddha, je prie que vous vous repentiez de vos fautes si lourdes soient elles comme si vous les voyez comme le Bouddha lui-même et comme si vous étiez aussi sages que le Bouddha lui-même. Je prie que ainsi vous mettiez un terme à vos erreurs.

Je prie que une foi libre vous ne soyez plus capturés, que vous viviez en paix le reste de votre vie et que a votre mort vous vous incarniez dans un Paradis où vous expérimenterez le bonheur et aurez la chance de recevoir directement les enseignement d’un Bouddha pour pouvoir vous aussi atteindre l’Eveil ultime.
Durant cette cérémonie, vous avez entendu un peu du sublime enseignement du Bouddha, ne l’oubliez pas !

Moi qui vous relâche, je fait le vœux que vous suiviez la voie du Bouddha et obteniez l’Eveil au cours de votre prochaine incarnation.
A partir de ce jours, vos actions et vos pensées se tournerons spontanément vers le Dharma et vous obtiendrez rapidement l’état de Bouddha pour le bien des êtres.

Une fois ceci dit, relâchez les animaux dans un endroit propre et paisible. 

Puisse les mérites de cette pratique bénéficier à tout les etres!


Lacher de tortues dans le Temple du Très Vénérable LP Muang


Lacher de grenouilles achetées sur un marché avec l'argent offert par des visiteurs du site.

 

 
 
Top of page